• Musique,  Série

    Audrey’s Dance

    Sherilyn Fenn, superbe Audrey Horne dans Twin Peaks, de David Lynch et Mark Frost. Twin Peaks, je ne sais pas vraiment ce que c’est. Sans doute parce que tout y est original. Le traitement de l’histoire, les personnages, les situations. Twin Peaks, c’est une histoire policière – qui a tué Laura Palmer ? – mais c’est aussi une histoire d’amitié et des histoires d’amour. Et c’est surtout des personnages. Attachants, naïfs, décalés, dangereux, maléfiques. C’est un univers ou le bien et le mal rodent en permanence. Ou le quotidien, le banal, le quelconque, cache toujours quelque chose. Un univers plein de secrets et de non-dits. C’est une communauté qui veut…

  • Billet,  Cinéma,  Rêves,  Série,  Théâtre

    Un rêve de circonstance

    La nuit dernière, j’ai fait un rêve. Une femme entrait dans une rame du métro. Elle avait le visage et l’apparence d’une comédienne que j’aime beaucoup et qui s’appelle Constance Dollé. Je crois même que j’en suis un petit peu amoureux, surtout après le rêve de cette nuit. Pourquoi elle ? Pourquoi ai-je rêvé d’elle ? Je n’en sais rien. Car je n’y pensais pas avant ce rêve. Je l’ai vu dans quelques films mais je l’ai vraiment découverte dans Un village français, excellent série au demeurant. Bref… Elle entre dans la rame, va s’asseoir prés d’un voyageur et lui demande de lire un dialogue. Il est très court, il…

  • Philosophie,  Série

    Mark Frost

    Campbell says that we have, basically, two choices in how to exist in today’s world : you can live by through and for the financial… or the mythic. I believe that the work of genuine masterful storytellers can help keep us on the second path. Among the many things you might find along that way may include a sense of meaning in life, deeper compassion and connection, maybe even something like enlightenment. Campbell dit que nous avons, fondamentalement, deux choix dans la façon d’exister dans le monde d’aujourd’hui : vous pouvez vivre à travers et pour le financier… ou le mythique. Je crois que le travail de véritables conteurs magistraux…

  • Série

    Dream in Paris

    Nous sommes comme le rêveur qui rêve et ensuite vit à l’intérieur de son rêve. Mais qui est le rêveur ? J’ai écrit une pièce que j’ai commencé il y a plus de deux ans et sur laquelle je continue de travailler. Au bout de plusieurs mois, on découvre des choses. On réalise, par exemple, qu’une scène ne sert à rien, qu’elle n’apprend rien, qu’elle ralentit l’action et on se demande pourquoi on l’a faite alors que sur le moment la question ne se posait pas. Ecrire est une sorte de rêve et il ne sert à rien de se poser des questions. Il faut travailler comme le fait l’artisan…

  • Série,  Vidéos

    Cherchez la femme

    Les cinq dernières minutes était une émission diffusée entre 1958 et 1973. La première date du 1er janvier 1958. D’abord diffusée en direct, elle était présentée sous forme de jeux. Deux candidats, isolés dans une cabine, suivaient l’émission et devaient, à la fin, désigner le coupable, preuve(s) à l’appui. Avant de se prononcer, ils avaient la possibilité de revoir deux séquences, ce qui demandait une grande prouesse de la part des interprètes et des techniciens. Je parle, ici, de la première série qui s’est achevée en 1973 avec le décès de Raymond Souplex. Elle s’est poursuivi pendant de nombreuses années, le nom du commissaire (Bourrel) ayant été changé en hommage…

  • Série,  Vidéos

    Ecrire

    Ce post publié ailleurs est en rapport avec mon petit travail d’écriture et la complexité qu’elle engendre. Et comme je suis un fan de David Lynch de Twin Peaks et de Sherilyn Fenn cette vidéo s’imposait. La video est extraite de l’épisode 6 de la saison 1 de Twin Peaks.

  • Charme,  Cinéma,  Série

    Sherilyn Fenn

    Comme je suis fan de cette comédienne vous comprenez maintenant l’adresse de ce blog. Je veux dire son nom. Une partie de son nom. Et puis parce que j’aime les femmes. Les femmes qui ont du caractère du tempérament. Les femmes fortes qui ne se laissent pas marcher sur les pieds. Comme elle parce que c’est plutôt l’impression que j’ai. Bien sûr tout le monde a ses faiblesses et on ne peut pas être fort tout le temps. Le fait est que je me devais quasiment de commencer par cette photo. Source : sherilynfennxo.com