Série

Dream in Paris

Nous sommes comme le rêveur qui rêve et ensuite vit à l’intérieur de son rêve.
Mais qui est le rêveur ?

J’ai écrit une pièce que j’ai commencé il y a plus de deux ans et sur laquelle je continue de travailler. Au bout de plusieurs mois, on découvre des choses. On réalise, par exemple, qu’une scène ne sert à rien, qu’elle n’apprend rien, qu’elle ralentit l’action et on se demande pourquoi on l’a faite alors que sur le moment la question ne se posait pas.

Ecrire est une sorte de rêve et il ne sert à rien de se poser des questions. Il faut travailler comme le fait l’artisan qui fabrique un meuble, par exemple et qui ne se demande qu’une chose : est-il solide ? L’esthétique est une chose très aléatoire puisque chacun a sa propre opinion et qu’elle change en fonction des époques.

Photo et texte extraits de Twin Peaks, saison 3.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
%d blogueurs aiment cette page :